Menu Menu Naviguez

naviguez

L'archéologie côté cuisine

Scrollez vers le bas

Bibracte vous fait revivre une partie, et non la moindre, de la vie quotidienne des Gaulois : la cuisine !

Repas gaulois, cervoise, atelier de découverte, dégustation de cervoises, vous serez incollable sur les pratiques culinaires et ingrédients antiques

Le restaurant Le Chaudron

Les fouilles à Bibracte ont été l'occasion de retrouver de nombreux récipients et, avec eux, des restes de nourriture. L'étude de ces restes permet de reconstituer en partie la composition de l'aimentation des habitants de Bibracte au Ier siècle avant notre ère. Les textes antiques sont également précieux pour connaître les pratiques culinaires.

Profitez de votre repas pour découvrir les ingrédients dont disposaient les ménagères gauloises et les ustensiles qui servaient à les préparer.

Il s’agit d’une expérience gustative originale, qui permet de découvrir de façon gourmande l’archéologie côté cuisine. Vous apprendrez que les légumes secs et les céréales étaient fréquemment consommés, que les paysans gaulois élevaient des volailles et du bétail, et qu'ils ne consommaient que très rarement du gibier, qu'ils utilisaient des plantes aromatiques et des herbes fines, qu'ils connaissaient et exploitaient le sel, mais ne sucraient qu'avec du miel.

Vous consommerez votre repas dans de la vaisselle copiée sur la vaisselle celtique, avec cuillère en bois et couteau (mais pas de fourchette…).

N'hésitez pas à venir avec vos enfants, nous avons de quoi les occuper : dînette gauloise, puzzle, jeux sur les sets de table. Ils devraient passer un bon moment (et manger sans fourchette...) !

 

Au menu en 2017

Cintu  (en premier, en langue gauloise)
Salade de pois cassés au vinaigre de cidre, mousse de volaille et saumon fumé

Arausio  (joue, en langue gauloise)
Mitonné de joue de bœuf ou de porc (selon approvisionnement), semoule d’orge bio et chénopodes

Uindus  (blanc, en langue gauloise)
Fromage frais ou sec au miel                                              

Meliddos  (doux, agréable en langue gauloise)
Petit soufflé au pavot sur sablé au pruneau

Petit pain aux céréales

 

Les dates d'ouverture en 2017

Ouvert de 11h à 18h en juillet et août. De 11h à 17h environ, selon la fréquentation, en dehors de ces deux mois.

-             En mars : les 19 et 26 (le midi)
-             En avril : du 1er au 30 (le midi)
-             En mai : le 1er, du 7 au 8, les 14, 21, du 25 au 28 (le midi)
-             En juin : les 4, 5, 11, 18 et 25 (le midi)
-             En juillet : le 2, du 9 au 31 juillet (le midi), et les mercredis soir à partir du 12
-             En août : du 1er au 31 (le midi), et les mercredis soir
-             En septembre : du 1er au 10, les 17 et 24 (le midi)
-             En octobre : les 1, 8, 15 et du 22 au 31 (le midi)
-             En novembre : du 1 au 5, les 11 et 12 (le midi)

Tarif

Profitez de la formule "Journée gauloise" !
Repas au restaurant + visite guidée du site archéologique + visite du musée et de l'exposition temporaire :
27 € en plein tarif
25 € en tarif réduit (12-18 ans)
12,50 € pour les moins de 12 ans

Repas seul :
18 €, sans boisson
12,50 € pour les moins de 12 ans

 

Pour manger sur le pouce...

A emporter pour un déjeuner sur l'herbe, le Chaudron vous propose un panier pique-nique gaulois :
Sandwich gaulois au poulet, fromage de chèvre, galette, eau de source
Tarif : 8 € pour une personne

Ou un panier pique-nique traditionnel :
Terrine, pain, chips, fromage de chèvre, pomme, eau de source
Tarif : 8 € par personne

La pause de l'après-midi

Dans le cadre du Chaudron, ou en terrasse, savourez une petite pause lors de votre visite, avec boissons chaudes ou fraîches, tartes aux fruits de saison et glaces.
C'est aussi l'occasion de rester dans le thème de votre journée en dégustant une cervoise ou en savourant un goûter gaulois : galette au miel crémeux ou à la confiture du Morvan et jus de pomme.

 

La cervoise Bibracte

La cervoise, bière emblématique des Gaulois, était produite à base d’orge.
Brassée en exclusivité pour Bibracte, selon une recette différente chaque année, la cervoise de Bibracte se déguste au restaurant Le Chaudron. Elle est également en vente à la boutique du musée.
ARGIA (blanche au sureau), GILARA (blonde à la sariette), CNOUA (rousse à la noisette) ou DRAGENA (ambrée à l'églantine) vous feront pétiller les papilles !

 

Le livre « La cuisine gauloise continue »

 

En entrée, Anne Flouest, (archéologue), mélange les savoirs des archéobotanistes, archéozoologues et archéologues pour nous renseigner, photos à l’appui, sur les plantes, les animaux, les ustensiles et les moyens de cuisson disponibles à l’époque du deuxième âge du Fer, juste avant l’arrivée de la culture romaine.

En plat de résistance, près de 300 recettes, réparties par saison et dues à l’imagination du « chef » Jean-Paul Romac (consultant) qui, assisté par Anne Flouest, s’aventure dans un exercice d’archéologie expérimentale débridée. Il propose, avec les ingrédients d’alors, plus nombreux qu’on ne le croit et toujours à portée de nos mains, une cuisine simple, souvent surprenante, parfois exotique. Par exemple : frivolités de printemps, bêtes à cornes, oreilles en secret, joue de charolaise à la cervoise. Eprouvés par leurs soins, ces plats sont savoureux, de même que les mots et les dessins pour les décrire.

Une co-édition Editions Bleu autour et Bibracte.
256 pages, 297 recettes, 45 photos et 135 dessins. Prix de vente : 18 €.