Menu Menu Naviguez

naviguez

Evénement

Mercredi 26 juillet 2017

L'Envol : poésie

Scrollez vers le bas

Mercredi 26 juillet 2017 à 20h

Poèmes de Rabi‘a al’Adawiya (713-801, islam soufi), Hadewijch d’Anvers (vers 1240, mystique rhénane), Marguerite Porète (1250-1310, béguine), Lalla (14ème siècle, école shivaïte), Thérèse d’Avila (1515-1582, mystique catholique), Malek Jân Ne’mati (1906-1993, mystique kurdo-persane), Zelda (1914-1984, tradition hassidique)

Ces femmes que les siècles, la distance géographique, les différences culturelles et religieuses semblent séparer parlent pourtant le même langage. Le langage de l’amour mystique. L'essentiel donc rapproche ces grandes spirituelles qui ont consacré leur vie à Dieu à la fois par la méditation et par l'action. Dans leurs poèmes, elles témoignent de ce qu'elles ont vécu : un arrachement à soi pour laisser toute la place à la présence de ce grand Autre qu'elles nomment leur "Bien-Aimé divin".

Elles ont traversé le monde, habitées et inspirées par cet «Aimé » tant désiré. Toute leur vie, elles n’ont eu de cesse de le chercher et de forger leur âme pour devenir aptes à Le recevoir. Leur vie aussi bien que leur œuvre en témoignent. Souvent de santé fragile, régulièrement en butte aux fanatismes de leur temps et à l’incompréhension des docteurs de la loi, ces femmes ont enseigné la doctrine du pur amour, parfois au péril de leur vie. Elles ont guidé les autres sur la « voie du perfectionnement de l’âme » et elles ont laissé un enseignement spirituel qui continue à nourrir, au-delà du temps et de l’espace, ceux dont l’âme a soif de vérité.

Leur poésie, où elles s’épanchent de manière intime, donne à voir la proximité divine qui fut leur quotidien et exprime l'amour et les visions qui les habitent.
C'est cette profonde affinité que la lecture alternée de leurs poèmes et la musique originale composée par Renaud Garcia Fons voudrait faire entendre.
 

La lecture sera ponctuée parfois de phrases tirées de l’enseignement de Malek Jân qui viendront éclairer tel ou tel moment du cheminement évoqué dans les poèmes.

Lecture : Leïli Anvar et Christelle Willemez
Archet : Renaud Garcia-Fons contrebasse (à confirmer) 

 

  • informations pratiques

    Dates

    Mercredi 26 juillet 2017 à 20 h au musée.

     

    Tarifs

    Gratuit

     

    Cet événement est organisé dans le cadre de la biennale d'art sacré contemporain d'Autun.

    Contact : Association des amis de la chapelle N.-D. des Sept Dormants. 7, place Sainte-Barbe 71 400 Autun. chapelledes7dormants@gmail.com 

    Le projet de la biennale d'art sacré contemporain d'Autun repose sur trois axes fondamentaux :        

    -  D'abord, il s'agit d'une exposition d'oeuvres d'art contemporaines, de sept artistes de renommée nationale ou internationale [Etel Adnan, Goudji, Rachid Koraïchi, Alain Vernis, maître Akeji – appuyé par le travail photographique de Hervé Desvaux -, frère Yves Vitry, Dorjee Sangpo. Par la singularité et l'originalité des œuvres, cette exposition – qui a l'ambition de devenir une biennale, s'inscrivant ainsi dans la durée – se veut un rendez-vous entre les visiteurs et l'art contemporain, qu'il soit graphique, plastique, musical, cinématographique ou poétique.

    -  Le second parti pris est le caractère social de cette première biennale – cet événement d’art contemporain doit servir d’appui pour favoriser les échanges, le vivre ensemble. L'enjeu est de faire se rencontrer autour d'œuvres et d’artistes internationaux, des publics divers, inégalement familiers avec la création contemporaine.

    En ce sens cette manifestation s'inscrit aussi dans une volonté manifeste de favoriser le dialogue interculturel et inter-communautaire, de faire se rencontrer des cultures de sensibilité occidentale et non-occidentale, et de milieux sociaux différents, de sensibiliser les visiteurs, de tisser des liens, de susciter des rencontres, des partages, des échanges. C’est pourquoi l'accès à l'exposition sera gratuit.           

    - Enfin, le projet repose sur une implication sur le territoire. Outre son caractère itinérant - un cheminement à travers sept chapelles de la ville d'Autun [Couhard, Saint-Aubin (Maîtrise), N-D. des VII Dormants, ancien hôpital Saint-Gabriel, St Nicolas (musée lapidaire), Porte Saint-André (temple), Maison Saint-Antoine], la manifestation s'appuie sur un maillage local : Bibracte,  Larochemillay et Anost.

    Outre l'exposition, les 10 jours de la manifestation seront ponctués par des événements-rencontres :
    . une conférence-débat consacrée à l'art sacré dans l'art d'aujourd'hui, par Philippe Markiewicz, rédacteur en chef de la revue Art sacré,
    . une soirée-lecture de La chair de l'homme (extraits) (éd. P.O.L), de Valère Novarina, par Laurence Mayor, et en présence de l'auteur, à la petite chapelle de Saint-Gengoult (Larochemillay).
    . un concert (à St Pantaléon),
    . une soirée-lecture de poésie par Son Exc. M. Salah Stétié, Leili Anvar (Les racines du ciel – France culture) et Christelle Willemez (comédienne), autour de l'oeuvre de Malek Jân Ne'mati et des femmes d'Orient et d'Occident, au musée de Bibracte (St-Léger-sous-Beuvray).
    . une soirée-lecture (le 27 juillet) sur le thème des VII Dormants d'Ephèse dans la tradition orientale en présence de Rachid Koraïchi, Hélène Cixous, Sylvie Germain, John Berger.
    . deux soirées-débat autour de la projection d'un film au cinéma d'Autun (Arletty) et d'Anost.
    . une visite de la cathédrale par M. André Strasberg (Société éduenne).