16e Entretiens de Bibracte-Morvan

Lien vers votre sélection
Copiez-collez ce lien et envoyez-le par mail

Tous les ans, les Entretiens de Bibracte-Morvan sont un moment privilégié de réflexion collective sur les enjeux du territoire du Morvan. Ils mobilisent le regard, l’expertise de scientifiques et invitent au débat les acteurs et habitants du territoire. Ils s’efforcent d’être une source d’inspiration pour les politiques publiques.

La 15e édition avait comme fil rouge : Faire monde commun… et la nature ?

Depuis longtemps, les historiens, les anthropologues, les agronomes mais aussi des biologistes, témoignent de ce que seule la société occidentale contemporaine fait une séparation nette entre nature et culture, alors que d’autres rapports sont possibles et de plus en plus nécessaires. C’est ce qui a été mis en débat en 2021.

Pour cette année, le chemin que dessinent les points d’interrogation et les rencontres faites ces dernières années nous amène dans la cour d’une ferme, une prairie, un champ cultivé.

Ce sont des questions agricoles que nous vous proposons de mettre à l’ordre du jour de nos prochains Entretiens. Des chercheurs, paysans, ingénieurs, témoigneront de leurs expériences individuelles ou collectives, ici, dans le Morvan, ou ailleurs. Ce sont des conversations concrètes, vivantes, optimistes et accessibles que nous imaginons, avec des temps en salle pour le confort de l’écoute mais aussi et principalement des visites de terrain sur des fermes alentour en privilégiant les rencontres sous formes d’ateliers et de visites.

Le samedi matin, une balade matinale permettra une lecture sensible des relations entre agriculture et paysage. Cette balade mise en scène par des artistes du territoire donnera lieu à des rencontres avec des acteurs de terrain pour montrer la pluralité des pratiques agricoles toutes animées par le même credo : nourrir, cultiver, entretenir, accompagner.

Le champ de la création contemporaine prend largement part au politique et au social dans son travail de création, cette édition des Entretiens sera ponctuée de rencontres artistiques et conviviales pour qu’un terrain de poésie, de musique et de convivialité se tisse et puisse donner matière à mieux se connaître.

En continuité avec les travaux engagés en 2019, un atelier de territoire explorera les possibilités d’action collective. Ce groupe de réflexion, rassemblant des élus, des professionnels et des habitants déjà engagés dans la transformation politique du territoire, proposera à l’ensemble des participants de contribuer concrètement à la possibilité de faire monde commun sur le Grand Site de France de Bibracte – Morvan des Sommets, soit le territoire de douze communes rurales qui s’affichent comme un laboratoire d’expérimentation privilégié du Parc naturel régional du Morvan.

Les Entretiens de Bibracte-Morvan résultent d’un partenariat entre BIBRACTE EPCC et le Parc naturel régional du Morvan. S’y ajoutent pour cette 16e édition la Maison du Patrimoine oral de Bourgogne, le média local ODIL, ainsi qu’un collectif fraîchement constitué sous statut associatif, CHEMINS, qui a vocation à élargir les dimensions participatives et artistiques de la démarche du projet expérimental de territoire mené autour du mont Beuvray dans le cadre de la démarche Grand Site de France.

Pour l’édition 2022, les Entretiens bénéficient d’un partenariat exceptionnel avec Le Dancing, centre de développement chorégraphique national Dijon Bourgogne, qui délocalise en Morvan son festival Entre Cour et Jardin.

Les Entretiens bénéficient de soutiens spéciaux de l’Europe (programme LEADER Morvan) et de la Direction régionale des Affaires culturelles de Bourgogne-Franche-Comté

Comité d’organisation : Nicolas Barral, chargé de développement culturel du collectif CHEMINS ; Corinne Beck, historienne, co-présidente du Conseil scientifique du Parc naturel régional du Morvan ; Caroline Darroux, ethnologue, directrice de la Maison du patrimoine oral de Bourgogne ; Roger Goudiard, agro-économiste, membre du collectif CHEMINS et du Conseil scientifique du Parc naturel régional du Morvan ; Vincent Guichard, directeur général de BIBRACTE ; Daniel Sirugue, naturaliste, conseiller scientifique au Parc naturel régional du Morvan ; Eloïse Vial, responsable de l’action culturelle, BIBRACTE.

PROGRAMME PRÉVISIONNEL

Les deux jours auront pour témoin Frédéric Denhez.
Né en 1970, titulaire d’un DESS (Master II) d’ingénieur de l’environnement, Frédéric Denhez est auteur, jour-naliste, conférencier et consultant dans le domaine de l’environnement. Il passe régulièrement à la radio et à la télévision et donne de très nombreuses conférences. Homme de médias, à l'aise en toutes circonstances, sa devise est : "Parce que l'écologie est une science sociale." C'est pourquoi le problème de la malnutrition et de l'aide alimentaire lui importe tout autant que la dégradation biologique des sols, les pollutions, le climat, la surpêche, etc.
Il est l’auteur de nombreux livres, et notamment de Une brève histoire du climat (éditions Jean-Claude Béhar, 2008), Quelle France en 2030 ? (Armand Colin, 2009), Atlas du changement climatique (Autrement, 2009, 3e édition), La Fabrique de nos peurs (François Bourin éditeur, 2010), La Biodiversité, c’est la vie ! (Hoëbeke, 2010 ; avec Denis Cheissoux), La Dictature du carbone (Fayard, 2011), Les Nouvelles Pollutions invisibles (Delachaux et Niestlé, 2011), OGM : le vrai du faux (Delachaux et Niestlé, 2013).

 

VENDREDI 16 SEPTEMBRE

L’agroécologie, ou l’agriculture au service de la nature, conférence par Marc Dufumier (10h30 – 12h30)

Auditorium de la Maison du Beuvray. Accueil à partir de 9h30

Ingénieur agronome, Marc Dufumier a découvert l’agroécologie à 22 ans, non sur les bancs d’AgroParisTech où il était étudiant, mais à Madagascar, lorsque des femmes analphabètes l’ont initié à une agriculture paysanne respectueuse de l’Homme et de son environnement. Devenu professeur à AgroParisTech et expert sur des missions de terrain aux quatre coins du monde, il est aujourd’hui l’un des spécialistes les plus reconnus dans le domaine de l’agroécologie.

Alliant rigueur scientifique et engagement, Marc Dufumier considère que la révolution agroécologique est une réponse concrète, réalisable et globale à beaucoup des maux de notre monde moderne dont la famine, la malbouffe, l’obésité, la pollution, le réchauffement climatique, la perte de biodiversité, les inégalités mondiales ou les migrations contraintes. Selon lui, tous ces problèmes étant liés, leurs solutions ne peuvent plus être étudiées séparément. Pour nourrir les 10 milliards d’humains que nous serons bientôt, Marc Dufumier apporte des solutions concrètes, basées sur une posture politique radicale, qu’il développera lors de cette rencontre.

 

Déjeuner-buffet
à la Maison du Beuvray / buffet (produits locaux) sur réservation

 

Expériences in situ (14h – 17h30)

Visites de trois fermes du territoire pour partager des expériences individuelles et collectives d’ici et d’ailleurs. Ces visites permettront de mettre la lumière sur des expériences singulières et porteuses de réflexions : démarche Patur’Ajuste, entretien des haies, gestion des prairies, la question des fougères, etc

 

Nebula, performance chorégraphique (19h – 20h) sur le Mont Beuvray / Entre Cour et Jardin 2022

Dans une clairière exposée au soleil couchant, sur le sommet du mont Beuvray, la chorégraphe et danseuse Vania Vaneau aborde le corps humain en relation avec la nature comme la rencontre de champs de forces dans un contexte post-apocalyptique. Dans une sorte d’archéologie du futur, Nebula questionne quels autres rapports au temps, à la fabrication, à la terre et aux chimères pourraient surgir pour dessiner une cosmogonie nouvelle. Quelles mutations et hybridations pourraient advenir du chaos ?

Vania Vaneau a travaillé avec les plus grands chorégraphes (Wim Vandekeybus, Maguy Marin). Sa recherche chorégraphique relie le travail physique avec un aspect plastique de fabrication et manipulation de matières, costumes et objets scénographiques, considérés sur scène comme des acteurs à part entière. Elle s’intéresse aux multiples strates physiques et psychiques qui composent le corps humain dans un rapport de continuité avec l’environnement naturel et culturel dans lequel il évolue et qui l’entoure.

Dans le cadre du festival Entre Cour et Jardin, qui sera accueilli en différents lieux du Morvan à l’automne 2022

 

SAMEDI 17 SEPTEMBRE

Traversée du territoire, balade sensible et bavardages (9h – 13h)

Sur proposition du collectif Les 400 mètres
RV sur la place de Villapourçon. Accueil-café à partir de 9h

Lors de cette balade de plusieurs kilomètres entre fermes, forêts et prairies, nous vous proposons d’approcher le point de vue d’agriculteurs du territoire ou plutôt leur « point de vie ». La balade nous conduira ainsi à traverser une mosaïque d’expériences concrètes, de lignes de fuite imaginaires et poétiques.

Issus de la marionnette, des arts plastiques, du théâtre, du clown et de la forêt, les artistes du collectif Les 400 mètres (Gwenaël Le Bolluec, Marie-Julie Lemercier, Olivier Nugues) se sont senti « comme des ours qui ne peuvent plus hiberner » dans la période de vide artistique de la pandémie. Ils ont lancé en décembre 2020 des « labos », lieux d'expérimentation ouverts à la recherche artistique sensible et à la création. Ils avancent à pas feutrés en forêt, dans les territoires de « ces autres que nous n'avons pas appris à voir et à entendre et que nous soumettons sans cesse, empiétant sur leur espace de vie, rendant bientôt le mot sauvage impossible à prononcer ».

La balade tracera une boucle qui partira de la place de Villapourçon et sera ponctuée par une série de discussions entre acteurs du paysage, de l’écologie et du monde agricole, avec Rémi Rollot (ferme des Marceaux), Olivier Thiébaut (chargé de mission Paysage et urbanisme au Parc Naturel Régional du Morvan), Valentine Lepoivre (architecte paysagiste), Jannie Goujon (habitante de Villapourçon et agricultrice), Anthony Binet (naturaliste, photographe). Au programme : Déprise agricole, enfrichement, préservation du bocage, caractéristiques des haies…

 

Pique-nique gourmand et artistique (13h – 14h30)
Sur la place de Villapourçon

Rendez-vous devant les étals des producteurs du Morvan avec des propositions de plats, de grillades, de desserts. Chacun sera libre de faire son marché pour composer un menu à sa sauce.

Exposition de photographies et de capsules audiovisuelles, Portraits de paysans, issue d’un atelier mené au cours de l’été 2022 avec la participation du photographe Jean-Luc Luyssen et de Cécile Laffon, réalisatrice de documentaires radiophoniques.

Jean-Luc Luyssen découvre la photographie à l’âge de 20 ans. Il est amené à collaborer à de nombreux titres de la presse nationale. Comme photographe d’agence, il couvre principalement l’actualité politique et l’action humanitaire internationale. Après la campagne présidentielle de 2007, qu’il suit dans les pas de Ségolène Royal et lui fournit la matière d’un livre, Au plus près du président, il retourne à ses premières amours : les sujets au long cours à tendance sociale. Installé depuis 2019 à Villapourçon, il capte aujourd’hui dans son objectif les paysages et les gens du Morvan. En 2021, il avait animé un atelier de photographie sur le thème de l’eau, à l’initiative de la commune de Saint-Léger-sous-Beuvray.

 

Concert à la Ferme, avec le quatuor Leonis (16h – 19h)

à la ferme du Rebout (Saint-Léger sous-Beuvray). RV sur le parking du musée de Bibracte à 16h / concert à 17h.

Ce concert porté par l’association CHEMINS résulte de l'initiative d'un groupe d'agriculteurs souhaitant mettre en valeur autrement un espace de production agricole en espace de culture. C’est un concert à entrée libre, accessible à toutes et tous, une scène de proximité pour expérimenter la ferme comme un potentiel tiers lieu : un espace de vie, faiseur de rencontres.

Un buffet partagé à l’issue du spectacle sera également l'occasion de partager la vie et les préoccupations des agriculteurs locaux.

Le cheminement à pied entre le parking du musée et à la ferme du Rebout traversera une forêt dans laquelle sera exposée la seconde partie de l’exposition orchestrée par Jean Luc Luyssen. A l’issue du concert, apéritif proposé par la ferme du Rebout et ses partenaires.

Engagés dans une démarche artistique innovante, les musiciens du quatuor Leonis, fondé en 2004, transportent le riche héritage du quatuor à cordes dans le monde du théâtre, de la danse, de la littérature, de la musique électronique, du jazz et de la chanson avec des projets audacieux. Fidèles à la tradition, ils interprètent les plus belles pages des compositeurs de leur époque mais, désireux d’élargir leur champ artistique, ils participent à des projets variés alliant création musicale, mise en espace et dispositif électronique en temps réel.

Le quatuor Leonis ne cesse d'élargir ses frontières pour enrichir son art et toucher de nouveaux publics. Il pose un autre regard sur la partition pour créer un nouveau matériau sonore avec le metteur en scène, le danseur ou le conteur. Il repense la position de la musique sur scène, son rôle d’interprète et son rapport avec le public.



DIMANCHE 18 SEPTEMBRE

Le dimanche, les Entretiens se retirent jusqu’à l’année suivante, mais les propositions du festival Entre Cour et Jardin se poursuivent. Vous pouvez télécharger le programme.

Les 17 et 18 septembre, ce sont aussi les Journées du Patrimoine.

L’entrée au musée de Bibracte sera gratuite et les propositions s’égrèneront au fil du week-end.

 

 

Infos pratiques
Du 16 au 17 septembre 2022 : 16 et 17 septembre 2022
Gratuit
Sur inscription uniquement. Programme définitif et fiche d'inscription disponibles à partir du 20 août.