Médiation & PREAC de Bibracte

Lien vers votre sélection
Copiez-collez ce lien et envoyez-le par mail

La médiation

Le service des publics

Une offre de médiation a été mise en place à Bibracte dès la reprise des activités de fouille dans les années 1980, avant même la création du musée (1995). En parallèle du guidage sur le site, des activités dédiées aux scolaires ont été créées par les chercheurs eux-mêmes. Ces premières étapes archéologiques ont été la base du service des publics, qui s’appuie sur plus de 30 années d’expérience et les compétences d’une quinzaine de guides-médiateurs. L’objectif du service est de donner à voir et à comprendre l’archéologie de la période gauloise et gallo-romaine en s’appuyant tant sur les vestiges visibles sur le site, que sur l’observation et la pratique de la fouille archéologique et sur l’examen des collections exposées au musée. S’appuyant sur l’originalité de l’établissement public de Bibracte, et de sa politique à la croisée de la science, de l’archéologie, de la nature et de la culture, il s’attache aussi à mettre en lumière l’étude des paléo-environnements et les approches naturalistes au service d’une appréhension globale du patrimoine, tout en cultivant des liens étroits avec une programmation culturelle diversifiée, qui enrichit ses propositions de rencontres et pratiques artistiques sans cesse renouvelées.

Constituant le cœur de ses propositions orientées vers le jeune public, les ateliers pédagogiques couvrent l’ensemble des disciplines et de la chaîne opératoire qui font l’archéologie. Les élèves bénéficient d’une éducation du regard à différentes échelles, permettant d’apprendre à identifier les activités humaines au sein d’un paysage, mais aussi dans la topographie d’un site ou d’un chemin, ou encore sur un chantier de fouille : ce sont alors les couleurs des sédiments et les relations stratigraphiques entre les éléments d’architecture qui donnent à voir les étapes d’occupation de la ville.

Apprendre par le geste

L’apprentissage du geste vient compléter cette première approche. Les « simulateurs de fouille », fondés sur la reconstitution de vestiges réels, offrent aux groupes scolaires l’opportunité d’apprendre comment dégager les vestiges, mais aussi comment comprendre le contexte, le documenter et ainsi préserver la signification des vestiges et objets mis au jour. Cette étape se poursuit par les phases d’étude des objets, au centre de recherche, sur les mêmes équipements que ceux utilisés par les équipes de fouille universitaires, de façon à ce que la mise en pratique de la chaîne opératoire soit conforme à la réalité. Cette phase d’archéologie de terrain passe aussi par l’initiation aux méthodes des spécialistes : les élèves sont alors sensibilisés à l’étude des éléments d’architecture, de la céramique, du mobilier métallique ou des restes végétaux.

Cette imbrication du savoir et du faire, avec un ancrage très fort dans la réalité archéologique, est au cœur de notre démarche de transmission de la discipline archéologique. Elle permet à nos publics de se saisir des fondamentaux pour s’approprier leur patrimoine. Elle rencontre un succès croissant, qui se traduit chaque année par plus de 10 000 journées d’encadrement pédagogique du public scolaire, tandis que les guides de Bibracte accompagnent près de la moitié des visiteurs comptabilisés au musée.

Venir avec un groupe d'enfants

Bibracte est le lieu idéal pour sensibiliser le jeune public à l’histoire, aux méthodes de l’archéologie et aux enjeux environnementaux.

Venir avec un groupe d'enfants

Bibracte est le lieu idéal pour sensibiliser le jeune public à l’histoire, aux méthodes de l’archéologie et aux enjeux environnementaux.

LE PREAC "PATRIMOINE ARCHÉOLOGIQUE"

Un Pôle de Ressources pour l'Education Artistique et Culturelle "Patrimoine Archéologique"

Issus d’une convention entre les ministères de la Culture et de l’Education nationale, les PREAC ont été institués en 2002. Ils sont environ 50 aujourd’hui, consacrés chacun à une thématique particulière par une convention entre un équipement culturel et une antenne du Réseau CANOPÉ (réseau de ressources pour l’enseignement).

Bibracte s’est vu confier dès 2003 l’animation d’un PREAC sur le thème du patrimoine archéologique. Dans ce cadre, le service des publics de Bibracte organise et anime des formations qui proposent de réfléchir et débattre autour de thématiques en relation avec des enjeux patrimoniaux et en prise avec le parcours d’Education Artistique et Culturelle des élèves. Ces sessions s’adressent aux professionnels de la médiation, du patrimoine et de l’archéologie ainsi qu’aux personnels de l’Education Nationale (formateurs, référents culture, conseillers pédagogiques, etc.).

Deux sessions de formation sont proposées chaque année : la première est régionale (Bourgogne), la seconde, « les Journées d’automne de Bibracte », à rayonnement national, est organisée chaque année, depuis vingt ans, dans un lieu d’accueil différent.

Les journées d'Automne de Bibracte (PREAC "national")

• 20e Journées d’Automne : L’expérimentation en archéologie. Charleville-Mézières. Co-organisateur : Centre ardennais de recherche archéologique (prévues en 2020 ; reportées à 2021)

Les éditions passées ont abordé les sujets suivants :

• 19e Journées d’Automne : Archéologie et constructions identitaires. Saint-Germain-en-Laye. Co-organisateur : musée d’Archéologie nationale, Saint-Germain-en-Laye (2019)

18e Journées d’Automne : L'archéologie dans la cité. Saint-Dizier. Co-organisateurs : Ville de Saint-Dizier, INRAP (2018)

17e édition - Les enjeux de la médiation en archéologie. Saint-Denis. Co-organisateurs : Mairie de Saint-Denis-Unité d'archéologie, ArchéoEduc et Bibracte (2017)

16e édition - A la vie, à la mort - Les enjeux de la médiation des pratiques funéraires, ou comment parler de l'archéologie de la mort au jeune public. Toulouse (2016)

15e édition - Archéologie et création contemporaine. Lyon (2015)

14e édition - La médiation du patrimoine archéologique hors structures muséales. Hyères et Toulon (2014)

13e édition - Le patrimoine mis en scène dans les présentations muséales. Bibracte (2013)

12e édition - L'image et les pratiques audiovisuelles dans l'éducation au patrimoine. Jublains, Mayenne (2012)

11e édition - Aborder le patrimoine par la pratique artistique. Bibracte (2011)

10e édition - Le paysage à l'épreuve de l'archéologie. Nemours, Seine-et-Marne (2010)

9e édition - Histoire des arts et archéologie. Projet pédagogique et médiation en archéologie. Bougon, Deux-Sèvres (2009)

8e édition - Histoire des arts et archéologie - Quelles spécificités et quelles complémentarités ? Namur, Belgique (2008)

Les formations régionales

Au programme des éditions passées :

Déjouer le genre : présences, absences et représentations des femmes dans les collections patrimoniales, Bibracte et Autun, webinaire (2021, report de l'édition 2020)

Redonner des couleurs au patrimoine, Bibracte (2019)

Paysages passés et présents - Le paysage en tant que construction anthropique. Bibracte et Sainte-Colombe-en-Auxois (2018)

Les technologies de l'information et de la communication pour l'enseignement (TICE) et le patrimoine bourguignon. Cluny et à Bibracte (2017) 

La science, c’est tout un art. La culture scientifique dans les parcours d'éducation artistique et culturelle. Le Creusot (2014)

Le patrimoine mis en scène dans les présentations muséales. Bibracte (2013) Lire la ville, Autun (2012)