Retour
Torque en or
Photographie
Lien vers votre sélection
Copiez-collez ce lien et envoyez-le par mail
Date de création
2011
Auteurs
Bibracte Antoine Maillier
Licence
CC-BY-NC-ND-4.0
Domaines d'activité
Objets archéologiques
Thèmes
Biens de prestige

Après avoir été une parure féminine, le torque apparaît à la fin de l’âge du Fer comme l’insigne suprême des personnages de haut rang. C’est certainement le cas de ce très bel exemplaire à tampons articulés, constitué d’une fine feuille d’or de 1 à 1,5 dixième de mm d’épaisseur. Le torque en or est signalé par les auteurs grecs et romains comme l’emblème des guerriers gaulois ; c’est un trophée très estimé après la bataille. S’il est porté durant les combats, il n’accompagne cependant pas les guerriers dans la mort, puisqu’on ne l’observe jamais dans des sépultures. Comme il est toujours retrouvé dans des trésors, associé à d’autres objets comme des monnaies, il est tentant de penser qu’il était dédié à une divinité ou que, comme bien de prestige, il constituait un valeur-refuge de premier ordre.

Copie

Pommerœul, Belgique

Fouille de Guy de Boe, 1975

Original : Direction des Fouilles, Ministère de la Région Wallonne, Namur

Fiche d'identité de la ressource
Datation
1er siècle avant notre ère
Matériaux
Or
Catégorie
Parure
A retenir

Après avoir été une parure féminine, le torque apparaît à la fin de l’âge du Fer comme l’insigne suprême des personnages de haut rang. C’est certainement le cas de ce très bel exemplaire à tampons articulés, constitué d’une fine feuille d’or de 1 à 1,5 dixième de mm d’épaisseur. Le torque en or est signalé par les auteurs grecs et romains comme l’emblème des guerriers gaulois ; c’est un trophée très estimé après la bataille. 

Copie. Original daté du 1er siècle avant notre ère.