animation

La Nuit du film d'archéologie

Lien vers votre sélection
Copiez-collez ce lien et envoyez-le par mail

La Nuit du film d’archéologie de Bibracte est une occasion unique de découvrir, en plein air dans la terrasse extérieure du musée et sur grand écran, tout un programme de films documentaires consacrés aux découvertes archéologiques récentes.

Dans le cadre de la décentralisation du 17e Festival du Film d'Archéologie d'Amiens, le musée de Bibracte organise sa traditionnelle nuit de l'archéologie le 17 juillet.

Ce choix de films puisé dans la sélection du Festival « vous offrira le regard que de multiples réalisateurs ont su porter sur le travail exigeant des archéologues qui, pas à pas, œuvrent pour étudier un patrimoine qui ne cesse de se dégrader. Elles vous permettront aussi de suivre les dernières avancées de techniques scientifiques en constante évolution pour mieux appréhender les plus infimes traces laissées par nos prédécesseurs ».

Cette année, Bibracte a le plaisir d’accueillir lors des projections Stéphane Kowalczyk et David Geoffroy pour dialoguer avec vous autour d’une boisson chaude.

Les projections sont assurées par SCENI QUA NON, une association porte un engagement culturel fort dans le département de la Nièvre et principalement en milieu rural depuis plus de 30 ans.

 

AU PROGRAMME  (à télécharger ici si vous le souhaitez)

 

22h00 - Le métier d’archéologue - ◷ 17’15
Réalisé en 2023 par Théophile Leylavergne et Stéphane Kowalczyk (MSK Productions/Carnets de fouilles)

Quelles sont les formations à suivre, les expériences de terrain à acquérir ? Et comment obtenir un premier emploi ? L’Inrap recrute des spécialistes de la métallurgie. En est-il de même pour la discipline qui étudie les monnaies, précieuses pour l’étude du moyen-âge : la numismatique ?

Faire une thèse et continuer dans la recherche est un parcours classique mais difficile. Après un master, on peut tenter directement sa chance dans l’archéologie préventive grâce au tutorat ?

22h20 : rencontre et discussion avec Stéphane Kowalczyk coréalisateur du film.

 

23h00 - Néandertal, dans les pas d’une autre humanité - ◷ 52'
Réalisé en 2022 par David Geoffroy (Caroline Chassaing / Court-Jus Production. En coproduction avec France Télévision

Menacé par l’érosion marine dont le réchauffement climatique accélère inexorablement les ravages, le site du Rozel, en Normandie, livre des vestiges rarissimes de la vie quotidienne de groupes néandertaliens ayant occupé ce point remarquable du littoral, il y a environ 80 000 ans. Parmi ces fragiles vestiges, environ 3000 empreintes de pieds ont été mises au jour par les archéologues : la plus grande collection au monde d’empreintes préhistoriques. Depuis 2012,

Dominique Cliquet a engagé une véritable course contre la montre pour fouiller ce site préhistorique d’importance internationale avant que la mer n’engloutisse à jamais les traces de vie laissées dans la dune par les hommes, les femmes et les enfants néandertaliens qui fréquentaient les lieux.

En présence du réalisateur David Geoffroy.

 

Minuit :  discussion autour d’une boisson chaude avec le réalisateur

 

00h30- Faire parler les corps - ◷52’
Réalisé en 2022 par Alexandra Barbot (Roche production)

Comment faire parler les corps après la mort ? Longtemps il a fallu des fouilles d’envergure, des squelettes entiers. Aujourd’hui, l’infiniment petit suffit à révéler la grande histoire. Grâce à de nouvelles technologies, la moindre partie de notre anatomie peut dévoiler ses secrets et la science restituer nos vies des milliers d’années plus tard. Les archéologues sont sur le point de faire parler les corps comme jamais auparavant, de la Préhistoire à l’Égypte des Pharaons, d’Homo Sapiens aux Gaulois. Ainsi, Thibault Clauzel (Université de Lyon Claude Bernard I) a mené des analyses chimiques sur les squelettes gaulois mis au jour à Thézy-Glimont.

 

1h25 : Mini pause

1h35 - Dans la nuit noire du temps - ◷12’
Réalisé en 2023 par Clara Baum (Clara Baum, avec la RMN-GP, et le musée d’Archéologie nationale)

Cette série vise à interroger des vestiges en tant qu’objets emblématiques de notre identité : par-delà le temps et l’espace, que disent de nous les objets archéologiques ?

Parade ! relate un projet artistique, mené en partenariat avec le MAN et la RMN-GP, par les élèves d’une classe de Première Spécialité cinéma du lycée Suger de Saint-Denis.

Le caillou sous le tarmac est consacré à un petit caillou, déposé dans une tombe gauloise sous l’aéroport de Roissy en France.

 

 

 

Infos pratiques
Le 17 juillet 2024 : à partir de 22h
Plein tarif : 10 € (compris dans l'entrée du musée)
Tarif réduit : 7 € (compris dans l'entrée du musée)
Moins de 12 ans : gratuit
Lieu de rendez-vous : au musée
6 juillet au 31 août : Pensez à vous couvrir !