exposition

Septième cercle - Exposition 

Lien vers votre sélection
Copiez-collez ce lien et envoyez-le par mail

« Septième cercle », exposition présentée à Bibracte à partir du 14 mai, a été inspirée au photographe Régis Perrot par le chant XIII de l’Enfer de Dante et par les illustrations que réalisa Gustave Doré pour l’édition Hachette de 1861.

C’est un voyage dans la forêt pour d’étranges rencontres avec les arbres et l’ouverture vers l’éternel dans un espace de création infini, beau et terrifiant à la fois. 

Le septième cercle établit un parallèle entre l’expérience de l’artiste en 2020, le voyage dans l’au-delà que fit Dante en 1300 et l’interprétation picturale de Gustave Doré au XIXe siècle. C’est la mise en perspective temporelle d’une partie d’un texte littéraire universel et fondateur de la culture occidentale.

Entre religion et mythologie, sens de la vie, salut des âmes et damnation éternelle, le texte de Dante ouvre la voie au fantastique et à la poésie de l’image. Dans ces photographies, chaque visiteur trouvera sa propre interprétation et fera son propre cheminement.  

Nul autre lieu que Bibracte « la ville engloutie sous la forêt » n’était plus à même d’accueillir la création de ce projet, à la croisée des mondes anciens et futurs, là où les temps se confondent et où l’éphémère de nos vies se fond dans la multitude. Le grand passage est peut-être ici, quelque part enfoui sous cette terre du Morvan, dans la cité abandonnée…

Cette exposition est une invitation aux voyages intérieurs, à la forêt, à l’histoire et à la lecture de Dante.

 

RÉGIS PERROT

Régis Perrot vit dans le Morvan. Il pratique la photographie depuis les années 80.  Autodidacte, la rencontre avec le grand photographe de théâtre Nicolas Treatt lui permet toutefois de compléter et de perfectionner sa technique à travers une approche poétique et artisanale de la photographie.

Dans les années 80, il se consacre plus particulièrement au portrait d’intérieur en noir et blanc et produit aussi quelques reportages. A partir des années 90, il bifurque vers la nature et les grands espaces. Son approche des paysages consiste alors à sublimer l’image en colorisant manuellement ses tirages noir et blanc. De ses voyages au Canada, naîtra l’exposition « Le bout du fleuve ».

Le travail photographique de Régis Perrot puise souvent son inspiration dans des œuvres littéraires ou poétiques.

Il a réalisé ou participé à plusieurs expositions individuelles et collectives en France et en Allemagne.

Visiter son site Internet

Infos pratiques
Du 14 mai au 13 novembre 2022 : tous les jours
Plein tarif : 7,50 € (compris dans l'entrée du musée)
Tarif réduit : 5,50 € (compris dans l'entrée du musée)
Moins de 12 ans : gratuit
Mercredi 20 juillet à 18 h, rencontre avec Régis Perrot.