Retour
Colonne maçonnée et chapiteau
Photographie
Lien vers votre sélection
Copiez-collez ce lien et envoyez-le par mail
Date de création
2022
Auteurs
Bibracte Antoine Maillier
Licence
CC-BY-NC-ND-4.0
Domaines d'activité
Chantiers de fouille,Musée et expositions
Thèmes
Architecture et édifices,Arts et décors

La romanisation de l’architecture s’accompagne de nouveaux matériaux et savoir-faire. Dans les constructions les plus importantes, le bois est délaissé pour la pierre et le mortier de chaux. Les roches volcaniques du Mont Beuvray étant impropres à la taille, on utilise du granit exploité au pied du mont, le grès de l’Autunois (colonne) ou encore du calcaire blanc de la Côte chalonnaise pour les blocs à mettre en forme (chapiteau). Les caractéristiques des colonnes de la basilique de la Pâture du Couvent supposent l’intervention d’artisans formés dans le sud de la Gaule ou en Italie. (diam. 46 cm / H. 20 cm ; L. 36 cm ; l. 26,5 cm).

Oppidum de Bibracte, La Pâture du Couvent

Fouille de Miklós Szabó, 1988-2011

n°inv 2002.9.7528.2 à 2002.9.7528.19 / 2002.9.7898.1

Musée de Bibracte

Fiche d'identité de la ressource
Datation
2nd moitié du 1er siècle avant notre ère
Lieu de découverte
Bibracte, La Pâture du Couvent
Matériaux
Grès ou calcaire,Mortier
Catégorie
Edifice
A retenir

La romanisation de l’architecture s’accompagne de nouveaux matériaux et savoir-faire. Dans les constructions les plus importantes, le bois est délaissé pour la pierre et le mortier de chaux. Les roches volcaniques du Mont Beuvray étant impropres à la taille, on utilise du granit exploité au pied du mont, le grès de l’Autunois (colonne) ou encore du calcaire blanc de la Côte chalonnaise pour les blocs à mettre en forme (chapiteau). Les caractéristiques des colonnes de la basilique de la Pâture du Couvent supposent l’intervention d’artisans formés dans le sud de la Gaule ou en Italie. (diam. 46 cm / H. 20 cm ; L. 36 cm ; l. 26,5 cm).

2nd moitié du 1er siècle avant notre ère.