Retour
Empreintes d'animaux
Photographie
Lien vers votre sélection
Copiez-collez ce lien et envoyez-le par mail
Date de création
2017
Auteurs
Bibracte Antoine Maillier
Licence
CC-BY-NC-ND-4.0
Domaines d'activité
Chantiers de fouille,Objets archéologiques
Thèmes
Agriculture,Animaux

Laissés fortuitement sur des tuiles mises à sécher sur le sol, ces empreintes nous montrent que l’environnement des tuileries, sans doute situées à proximité de l’oppidum, grouillaient à d’animaux familiers (mouton ou chèvre, poule, cheval, chien et chat…). L'élevage est motivé par différents besoins : celui de la viande, mais aussi du lait, de la laine, du cuir, de la corne... sans oublier la nécessité d'une force de traction, critère décisif du développement d'une puissante agriculture gauloise.

Oppidum de Bibracte, Le Parc aux Chevaux et La Pâture du Couvent

Musée de Bibracte

Fiche d'identité de la ressource
Datation
2nd moitié du 1er siècle avant notre ère
Lieu de découverte
Bibracte, Le Parc aux Chevaux PC2
Matériaux
Terre cuite architecturale
Catégorie
Marque et inscription
A retenir

Laissés fortuitement sur des tuiles mises à sécher sur le sol, ces empreintes nous montrent que l’environnement des tuileries, sans doute situées à proximité de l’oppidum, grouillaient à d’animaux familiers(mouton ou chèvre, poule, cheval, chien et chat…). L'élevage est motivé par différents besoins : celui de la viande, mais aussi du lait, de la laine, du cuir, de la corne... sans oublier la nécessité d'une force de traction, critère décisif du développement d'une puissante agriculture gauloise.

Seconde moitié du 1er siècle avant notre ère.