Retour
La fabrication d'une fibule
Photographie
Lien vers votre sélection
Copiez-collez ce lien et envoyez-le par mail
Date de création
2021
Auteurs
Bibracte Antoine Maillier
Licence
CC-BY-NC-ND-4.0
Domaines d'activité
Histoire et méthodes de l'archéologie,Musée et expositions
Thèmes
Artisanat et industrie

La seule façon pour les archéologues de valider la technique de fabrication des fibules qu’ils ont reconstitués est de s’assurer que les objets et déchets produits à chaque étape de l’opération sont conformes à ce qu’ils ont retrouvé en fouille. Le point de départ de la reconstitution est ici un moule en terre cuite retrouvé intact par Bulliot. Ce moule servait à fabriquer simultanément douze ébauches de fibules en laiton à partir de formes en cire qui étaient réunies zen grappe et noyées dans l’argile. Après cuisson du moule et évacuation de la cire, le métal en fusion était coulé dans le moule, puis celui-ci était cassé pour dégager les ébauches. In ne restait pus qu’à effectuer la finition (fixation du ressort et polissage).

Fiche d'identité de la ressource
Lieu de découverte
Glux-en-Glenn (Nièvre)
Matériaux
Terre cuite architecturale,Alliage cuivreux
A retenir

La seule façon pour les archéologues de valider la technique de fabrication des fibules qu’ils ont reconstitués est de s’assurer que les objets et déchets produits à chaque étape sont conformes à ceux retrouvés en fouille. Le point de départ est ici un moule en terre cuite retrouvé intact. Il servait à fabriquer douze ébauches de fibules en laiton à partir de formes en cire réunies en grappe et noyées dans l’argile. Après cuisson du moule et évacuation de la cire, le métal en fusion était coulé dans le moule, puis celui-ci était cassé pour dégager les ébauches. Il ne restait pus qu’à fixer le ressort et polir les fibules.