Retour
Le médailler des peuples
Photographie
Lien vers votre sélection
Copiez-collez ce lien et envoyez-le par mail
Date de création
2022
Auteurs
Bibracte Antoine Maillier
Licence
CC-BY-NC-ND-4.0
Domaines d'activité
Objets archéologiques,Musée et expositions
Thèmes
Transport et échanges,Organisation sociale et politique

L’usage de la monnaie dans la zone des oppida aux 2e et 1er siècles avant notre ère respecte la règle du cloisonnement : chaque pouvoir émetteur est attentif à distinguer ses émissions de celles de ses voisins par sa métrologie et son iconographie. Il en résulte que les types monétaires de cette zone se comptent en milliers. La richesse stylistique des images monétaires témoigne de cette diversité, qui s’exprime tout particulièrement dans le traitement des chevelures et des visages habituellement représentés au droit des pièces. Elle contribue aussi à la reconstitution de la carte politique, les peuples alliés frappant souvent des monnaies de style proche et de même poids.

César recense une soixantaine de peuples entre les Pyrénées et le Rhin, qu’il regroupe en ensembles régionaux (Aquitani, Celtae, Belgae). Cette carte politique se superpose assez bien avec celle des émissions monétaires du 1er siècle avant notre ère. La situation est plus confuse à l’est du Rhin et plus largement e Europe centrale, tant par le manque de témoignages historiques aussi précis que celui de César que par le plus faible nombre de frappes monétaires dans ces régions.

 

Copies

Originaux des 2e et 1er siècles avant notre ère

Musée de Bibracte

Fiche d'identité de la ressource
Datation
2e - 1er siècles avant notre ère
Lieu de découverte
Europe
Matériaux
Argent,Or
Catégorie
Monnaie
A retenir

L’usage de la monnaie dans la zone des oppida respecte la règle du cloisonnement : chaque pouvoir émetteur est attentif à distinguer ses émissions de celles de ses voisins par son poids et sa taille ainsi que son iconographie. La richesse stylistique des images monétaires témoigne de cette diversité, qui s’exprime tout particulièrement dans le traitement des visages. Elle contribue aussi à la reconstitution de la carte politique, les peuples alliés frappant souvent des monnaies de style proche et de même poids.

2e - 1er siècles avant notre ère.