Retour
L'atelier de bronzier, de la fouille à la restitution
Photographie
Lien vers votre sélection
Copiez-collez ce lien et envoyez-le par mail
Date de création
2009
Auteurs
Bibracte Antoine Maillier
Licence
CC-BY-NC-ND-4.0
Domaines d'activité
Chantiers de fouille,Musée et expositions
Thèmes
Artisanat et industrie,Architecture et édifices

La reconstitution de la chaine opératoire permet d’identifier la destination de chaque espace de l’atelier : stockage de la matière première (charbon de bois, argile pour les moules, métal sous forme de lingots ou d’objets à recycler et cire d’abeille), fabrication des ébauches en cire et des moules, cuisson des moules, fusion et fonte du métal, finition. Cette séparation suggère des postes de travail spécialisés, de façon à augmenter le rythme de la production.

Oppidum de Bibracte, la Porte du Rebout, cave et atelier extra-muros

Fouille d’Alain Duval, Michel Pernot et Robert Périchon, 1984-1992

Restitution : Musée de Bibracte

Fiche d'identité de la ressource
Datation
2nd moitié du 1er siècle avant notre ère
Lieu de découverte
Bibracte, La Côme Chaudron
Catégorie
Edifice
A retenir

La reconstitution de la chaine opératoire permet d’identifier la destination de chaque espace de l’atelier : stockage de la matière première (charbon de bois, argile pour les moules, métal sous forme de lingots ou d’objets à recycler et cire d’abeille), fabrication des ébauches en cire et des moules, cuisson des moules, fusion et fonte du métal, finition. Cette séparation suggère des postes de travail spécialisés, de façon à augmenter le rythme de la production.

2nd moitié du 1er siècle de notre ère.