Retour
Les Grandes Portes
Photographie
Lien vers votre sélection
Copiez-collez ce lien et envoyez-le par mail
Date de création
2021
Auteurs
Bibracte Antoine Maillier
Licence
CC-BY-NC-ND-4.0
Domaines d'activité
Chantiers de fouille,Histoire et méthodes de l'archéologie
Thèmes
Architecture et édifices,Domaine militaire

C’est sur le versant sud-ouest du mont Beuvray, à l’opposé de la Porte du Rebout, que se rejoignent les deux remparts construits successivement à la fin du 2e et au 1er siècle avant notre ère. Cette connexion offre aux archéologues l’opportunité d’étudier les aménagements des deux états de la porte fortifiée localisée à cet emplacement, ainsi que des tronçons de remparts non perturbés par les fouilles du 19e siècle. Un nouveau chantier de fouilles s’y intéresse depuis 2019 avec, en particulier, le projet de vérifier si l’insertion du murus gallicus dans un système de glacis, telle qu’il apparaît aux abords de cette grande entrée sud-ouest, se prolonge sur l’ensemble du tracé de la fortification interne, comme le laisse supposer l’examen des relevés du LIDAR.

Oppidum de Bibracte, Les Grandes Portes

Fouille de Sophie Krausz et Gelu Florea, 2021

Fiche d'identité de la ressource
Datation
1er siècle avant notre ère
Lieu de découverte
Bibracte, Les Grandes Portes
Matériaux
Terre,Bois,Granit, rhyolite ou autre roche magmatique
Catégorie
Edifice
A retenir

C’est sur le versant sud-ouest du mont Beuvray, à l’opposé de la Porte du Rebout, que se rejoignent les deux remparts construits à la fin du 2e et au 1er siècle avant notre ère. Cette connexion offre aux archéologues l’opportunité d’étudier les aménagements des deux portes fortifiées que se sont succédé à cet emplacement, ainsi que des tronçons de remparts non perturbés par les fouilles du 19e siècle. Un nouveau chantier de fouilles s’y intéresse depuis 2019.

1er siècle avant notre ère.