Retour
Une cave en bois
Photographie
Lien vers votre sélection
Copiez-collez ce lien et envoyez-le par mail
Date de création
1997
Auteurs
Bibracte Antoine Maillier
Licence
CC-BY-NC-ND-4.0
Domaines d'activité
Chantiers de fouille,Histoire et méthodes de l'archéologie
Thèmes
Architecture et édifices,Vie quotidienne et usages

La fouille d’une cave à ossature bois consiste à enlever les sédiments qui ont comblé son volume et l’empreinte des pièces de bois disparues. L’archéologue révèle ainsi la structure de la cave par sa marque en négatif laissée dans le sol. Sur cette photographie faite à la fin de la fouille, on distingue ainsi précisément l’emplacement des parois et l’empreinte des poteaux verticaux. Le bâtiment qui surplombe la cave est aligné le long de l’avenue centrale, comme la plupart des maisons de l’oppidum. Il est doté d’une galerie de façade soutenue par des poteaux de bois, d’un étage et d’une toiture très pentue couverte de tuiles de bois (bardeaux). Sa hauteur au faîtage pouvait dépasser 10 m. L’ensemble renvoie l’image d’une véritable architecture urbaine, normalisée et imposante.

Oppidum de Bibracte, La Pâture du Couvent

Fouille de Daniel Vitali et Dominique Lacoste, 1997

Fiche d'identité de la ressource
Datation
1er siècle avant notre ère
Lieu de découverte
Bibracte, La Pâture du Couvent
Matériaux
Terre et bois
Catégorie
Edifice
A retenir

Sur cette photographie faite à la fin de la fouille, on distingue précisément l’emplacement des parois et l’empreinte des poteaux verticaux qui constituaient l'ossature de cette cave en bois. Le bâtiment qui la surplombe est aligné le long de l’avenue centrale, comme la plupart des maisons de l’oppidum. Il est doté d’une galerie de façade soutenue par des poteaux de bois, d’un étage et d’une toiture très pentue couverte de tuiles de bois (bardeaux). L’ensemble renvoie l’image d’une véritable architecture urbaine, normalisée et imposante.

1er siècle avant notre ère.