Retour
Vestiges d'un bâtiment de La Côme Chaudron
Photographie
Lien vers votre sélection
Copiez-collez ce lien et envoyez-le par mail
Date de création
2007
Auteurs
Bibracte Antoine Maillier
Licence
CC-BY-NC-ND-4.0
Domaines d'activité
Chantiers de fouille,Histoire et méthodes de l'archéologie
Thèmes
Architecture et édifices,Artisanat et industrie

Cette maison, dont il ne subsiste que l’empreinte des poteaux et les sols d’occupation, a été reconstruite à deux reprises. C’est initialement un bâtiment de 4 x 4,5 m (à gauche sur la photo) dont trois parois sont armées de puissants poteaux verticaux, tandis que la façade donnant vers l’aval, plus légère, devait accueillir les ouvertures. À l’issue d’une première reconstruction, le bâtiment est légèrement déplacé et agrandi (à droite sur la photo), tout en gardant les mêmes proportions (5 x 5 m ) et le même mode de construction. Dans un dernier temps, les alignements de poteaux sont remplacés par un mur porteur en pierre liée à la chaux. La puissance de la structure porteuse, qu’elle soit en bois (1er et 2e état) ou en pierre (3e état), suppose l’existence d’un étage.

Oppidum de Bibracte, la Côme Chaudron

Fouilles de Jean-Paul Guillaumet, Tomasz Bochnak, Laurent Dhennequin et Petra Goláňová, 2000-2010

Fiche d'identité de la ressource
Datation
1ère moitié du 1er siècle avant notre ère
Lieu de découverte
Bibracte, La Côme Chaudron
Matériaux
Terre
Catégorie
Edifice
A retenir

Cette maison, dont il ne subsiste que l’empreinte des poteaux et les sols d’occupation, a été reconstruite plusieurs fois. C’est d’abord un bâtiment de 4 x 4,5 m (à gauche sur la photo) dont trois parois sont armées de puissants poteaux verticaux, tandis que la façade devait accueillir les ouvertures. Puis il est déplacé et agrandi (à droite), en gardant les mêmes proportions et le même mode de construction. Dans un 3e temps, les alignements de poteaux sont remplacés par un mur porteur en pierre liée à la chaux. La puissance de la structure porteuse, en bois puis en pierre, suppose l’existence d’un étage.

1ère moitié du 1er siècle avant notre ère.