Retour
Évocation de l’oppidum de Manching
Photographie
Lien vers votre sélection
Copiez-collez ce lien et envoyez-le par mail
Date de création
2007
Auteurs
Bibracte Antoine Maillier
Licence
CC-BY-NC-ND-4.0
Domaines d'activité
Musée et expositions
Thèmes
Architecture et édifices

Fait unique à l’est du Rhin, le premier rempart de Manching est de type murus gallicus. Dans une seconde phase, il sera transformé en un rempart à poteaux verticaux plus habituel en Allemagne du Sud. La porte Est présente un plan typique « à ailes rentrantes ». Ses vantaux sont situés dans un renfoncement. De puissants poteaux indiquent l’existence d’une superstructure qui couronnait le couloir d’entrée, tandis que la toiture à deux pans, couverte de chaume, est une extrapolation. 

Manching, Allemagne

La porte Est, état 1

Fouille de Rolf Gensen, 1962-63

Ech. 1/150 (10 cm pour 15 m)

Maquette de Roland Gestin, atelier Studio Gestin, 1996

Musée de Bibracte

Fiche d'identité de la ressource
Datation
Fin du 2e - 1er siècle avant notre ère
Lieu de découverte
Manching (Allemagne)
Catégorie
Edifice
A retenir

Fait unique à l’est du Rhin, le premier rempart de Manching est de type murus gallicus. Dans une seconde phase, il sera transformé en un rempart à poteaux verticaux plus habituel en Allemagne du Sud. La porte Est présente un plan typique « à ailes rentrantes ». Ses vantaux sont situés dans un renfoncement. De puissants poteaux indiquent l’existence d’une superstructure qui couronnait le couloir d’entrée, tandis que la toiture à deux pans, couverte de chaume, est une extrapolation. 

Fin du 2e - 1er siècle avant notre ère.