Retour
Vase mentionnant un vergobretos
Photographie
Lien vers votre sélection
Copiez-collez ce lien et envoyez-le par mail
Date de création
2022
Auteurs
Bibracte Antoine Maillier
Licence
CC-BY-NC-ND-4.0
Domaines d'activité
Objets archéologiques
Thèmes
Organisation sociale et politique,Cultes et pratiques funéraires

Ce vase porte, en caractères latins, l’inscription gauloise "vercobretos readdas" ("le vergobret a sacrifié / consacré / donné"). Il témoigne sans doute d’une cérémonie publique à laquelle a participé le vercobretos des Bituriges, peuple sur le territoire duquel se trouve Argentomagus.

Selon César, le pouvoir exécutif est habituellement détenu par un roi chez les Gaulois. Il évoque néanmoins une autre forme de gouvernement en vigueur chez certains peuples, notamment les éduens. Les institutions évoluant, l’exécutif est alors détenu par plusieurs magistrats, le pouvoir suprême revenant au vergobretos, une charge annuelle émanant des sénateurs et comportant des aspects religieux, politiques et militaires. Cette magistrature est également mentionnée sur quelques inscriptions du début de l’époque romaine, qui montrent qu’une formule indigène de gouvernement s’est souvent prolongée dans les premières décennies de la romanisation.

Copie

Argentomagus (Saint-Marcel), Berry

Fouille de Jacques Allain, 1978

Original : Musée d’Argentomagus

 

 

Fiche d'identité de la ressource
Datation
Début du 1er siècle avant notre ère
Lieu de découverte
Argentomagus (Saint-Marcel, Indre)
Matériaux
Terre cuite tournée
Catégorie
Vaisselle
A retenir

Après avoir été une parure féminine, le torque apparaît à la fin de l’âge du Fer comme l’insigne suprême des personnages de haut rang. C’est certainement le cas de ce très bel exemplaire à tampons articulés, constitué d’une fine feuille d’or de 1 à 1,5 dixième de mm d’épaisseur. Le torque en or est signalé par les auteurs grecs et romains comme l’emblème des guerriers gaulois ; c’est un trophée très estimé après la bataille. 

Copie. Original daté du début du 1er siècle avant notre ère.